Skip to Content

Notre vision :

Une collectivité sécuritaire en est une où les gens connaissent leurs voisins et voisines, où ils se respectent eux-mêmes et se respectent les uns les autres, où tous et chacun sont appréciés et inclus dans la prise des décisions et dans les activités de la collectivité. L'alcoolisme, l'abus des stupéfiants, la violence et la peur n'y existent pas.

Strategies for Safer Communities in PEI
(1994)

Le groupe de gestion est formé des entités suivantes :

  • Aboriginal Women's Association
  • l'Institut Cooper
  • la Federation of PEI Municipalities
  • la Greater Charlottetown Area Chamber of Commerce
  • l'Association des femmes acadiennes et francophones de l'IPE
  • le bureau du Procureur-général
  • la PEI Association of Chiefs of Police
  • le PEI Network – Initiative canadienne sur le bénévolat

Documents imprimables

Leçons apprises...



Leçons apprises des travaux de recherche


Qu'est-ce qui mène à bien le travail de collaboration entre les collectivités et les gouvernements ?

Le projet a montré que le travail de collaboration permet d'obtenir les résultats les meilleurs lorsque tous les participants sont inclus et que la collectivité peut jouer un rôle important. Ce type de coopération est nécessaire à la détermination des causes des problèmes sociaux complexes. Toutefois, la réussite se fait à long terme et on ne peut en faire la preuve que difficilement. Les processus établis au sein des collectivités réagiront le mieux aux besoins locaux en plus de susciter l'engagement le plus fort de la part des secteurs, des cultures, des professions et des différences socioéconomiques. La réussite se concrétise lorsque les gens déploient beaucoup d'efforts pour assurer la présence des facteurs clé qui à leur tour permettent à toutes et à tous de travailler en collaboration vers le mieux-être.

Quelles sont les conditions socioéconomiques que nous devrions dépister dans le cas de la victimisation et du crime et comment devrions-nous effectuer le dépistage?

À l'heure actuelle, la Province peut faire les premiers pas, notamment les suivants :

  • Améliorer les rapports sur le crime qu'elle présente aux gens;
  • Mesurer les résultats de chaque action et de chaque programme de réduction du crime mis en branle dans les collectivités. On pourrait procéder à des enquêtes à partir de l'entrée en vigueur de ces programmes pour vérifier leur efficacité.

Une autre recommandation du rapport :

  • Un rapport exhaustif sur le crime dans la province pourrait être produit toutes les années et on pourrait prendre une décision sur la ou les personnes qui devront gérer un système de mesure des données;
  • La Province joue un rôle en ce qui a trait à la création d'un ensemble normalisé d'indicateurs et d'un système de mesure pour tous les projets et tous les programmes touchant le crime et la sécurité publique;
  • Il faut axer le travail sur la mesure des résultats de chaque action, la façon dont elle a évolué et comment elle améliore la sécurité dans les collectivités.

Qu'est-ce que les collectivités ciblées peuvent nous apprendre sur leurs forces et leurs besoins?
Comment pouvons-nous appuyer les collectivités pour nous assurer qu'elles aient tout ce qui est nécessaire à leur planification?

Les quatre collectivités qui ont fait l'objet de l'étude de ce projet, soit celles de Lennox Island, de Tyne Valley, de Montague et de Hillsborough Park, ont entrepris des actions pour ajouter à leurs forces et pour rassembler les gens afin qu'ils travaillent ensemble au changement social, notamment sur les programmes de sécurité des collectivités. Elles font face à des défis continus quant au travail à faire pour rendre leurs collectivités plus sécuritaires. Les citoyens connaissent les forces de leur collectivité en plus de ce qui est nécessaire pour en arriver à collaborer à l'accroissement de la sécurité et du mieux-être. Bref, le changement exige que certaines personnes se fassent des leaders qui motiveront les autres à trouver des façons d'atteindre leurs buts.

Leçons apprises des groupes de discussion


Qu'est-ce qui rend une collectivité sécuritaire?

Pour répondre à cette question, la plupart des participants aux groupes de discussions ont dressé une courte liste des facteurs :

  • Veiller à ce que tous et chacun aillent bien et avoir un sentiment d'appartenance;
  • Pouvoir laisser la maison ou la voiture sans avoir à tout verrouiller;
  • Être relié à son histoire et à son patrimoine;
  • La présence policière et d'autres services comme élément dissuasif au crime;
  • L'inclusion dans la collectivité, la diversité en matières linguistique, religieuse et culturelle;
  • Aucune violence familiale et d'amples ressources de support aux familles;
  • Aucun stupéfiant ni d'alcool;
  • La prospérité et l'accès aux ressources.

Au cours des discussions sur les causes du crime, la plupart des groupes mentionnent les mêmes problèmes dans le même ordre d'importance : d'abord, les stupéfiants et l'alcool, puis la pauvreté et la pénurie d'emploi à salaire élevé, les jeunes et les responsabilités des parents, la violence dans les familles ou avec des étrangers, le manque d'inclusion, l'analphabétisme, les écoles et les systèmes d'éducation intégrés, l'architecture et les questions environnementales dont l'éclairage.